Le Verre Antireflet

By Kévin Tartary Opticien

Aujourd’hui, mon article concernera ce fameux antireflet : c’est le traitement que chaque opticien voudra vous vendre en premier lieu.

> Pour ou contre l’antireflet sur vos lunettes ?

L’antireflet procure-t-il un réel confort visuel ou est-ce un simple argument commercial ?

Votre opticien vous annonce que vous devez prendre un antireflet sur vos verres et vous ne savez pas quoi faire ?

C’est tout à fait normal.

Comme à l’achat de votre voiture, lorsque le concessionnaire vous conseille l’intérieur cuir alors que vous pensiez juste acheter quatre roues et un volant (ici une monture et deux verres).

Vous pensez sûrement : « Oh qu’est-ce que c’est encore ? Si je le prends et que ça ne me sert à rien ? Il cherche à m’arnaquer le jeunet ? Attention je ne suis pas né de la dernière pluie moi ! »

Je comprends ! Mais on reste calme, et on se laisse guider par Tartary Opticien!

NB : Il est possible de mettre des antireflets et même des antireflets anti-lumière bleue pour les enfants si cela est nécessaire.

Les + : le confort de l’enfant et la protection visuelle

Les – : impression que le verre se salit plus vite car il est plus transparent avec un antireflet.

> Définition de l’antireflet ?

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’est l’antireflet.

Comme son nom l’indique, ce traitement apposé sur un verre de lunettes permet de supprimer les reflets parasites de notre quotidien.

Pour être plus clair :

Majoritairement, les reflets dont on parle ici, sont ceux créés par la lumière artificielle d’intérieur :

Dans une classe de classe, un open space, à la maison, etc …

Bref, toute pièce éclairée par une lumière artificielle (qui ne vient pas du soleil…). Cette lumière, en fonction de votre orientation,  peut faire un reflet sur votre verre. Dans l’absolu, cela peut être assez désagréable et gênant.

Les verriers ont donc mis au point un traitement apposé une fois le verre fabriqué, qui, par un procédé de suppression d’ondes chimico-physico-déglingo (grosso modo) permet de supprimer en majeure partie (et non totalement, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser) ces reflets parasites.

Jusque-là tout va bien ? Vous suivez ?

« Ok et donc ? » Donc si vous êtes hyper concentrés, vous remarquerez que j’utilise énormément le conditionnel dans le paragraphe.

En effet, en ce qui me concerne, je n’ai jamais porté d’antireflet à l’école et je n’ai pas perdu la vue !

Concrètement, à moins que vous remarquiez une gêne, si l’opticien ne vous en parle pas, toute votre vie se déroulera sans antireflet …

Or, le traitement antireflet procure un véritable confort.

Parlons esthétique maintenant avec un exemple concret:

Vous visualisez notre ancien Président François Hollande ? Ok.

Vous le voyez avec ses lunettes ? Ok.

Maintenant, visualisez-le sans antireflet ? Heuuuu …

Imaginez sur ses lunettes des reflets bien blancs comme si vous regardiez à travers une vitrine.

C’est bon vous l’avez en tête? On est d’accord sur le fait que ce n’est pas vraiment sexy !

Même si vous n’êtes certainement pas aussi médiatisés que lui, si vous exercez une activité dans laquelle vous êtes exposés (réunion, conférence, vente, etc…) :

> Faites traiter vos verres, il n’y a rien de plus inesthétique que de ne pas voir vos yeux à travers un verre de lunettes !

Maintenant dans les faits : votre opticien va vous vanter les avantages de l’antireflet (attention, il fait son job et il a raison de le faire).

Posez-vous alors la question suivante :

Avez-vous un réel besoin de porter des antireflets ?

Comment savoir ?

  1. Vous êtes exposés ou médiatisés ? Prenez le pour le côté esthétique qui n’est pas négligeable.
  2. Vous êtes sur écran, exposés à la lumière artificielle ? il peut vous soulager la vue.
  3. C’est vos premières lunettes : vous pouvez vous en passer pour l’instant.
  4. Vous portez déjà des lunettes et n’avez jamais été gênés : pas de nécessité pour l’instant.

Attention à certains arguments erronés !

Ceux qui vantent la réduction de l’éblouissement du soleil le jour et des phares de voiture la nuit.

  • Si vous êtes éblouis le jour par une luminosité importante ou tout simplement par le soleil : peu importe l’antireflet que vous porterez, vous en prendrez quand même plein la tête!
  • Et pour la conduite de nuit ? Aucun de mes clients ne m’a dit qu’il n’était plus gêné suite à cet achat. Cela prouve bien qu’un antireflet « classique » n’est pas destiné à réduire les phares de voiture.

A cet effet, un nouveau traitement vient de sortir : le night drive (on en reparlera).

En pratique, pour l’antireflet !

Pas encore convaincu ? Encore un exemple !

Les montures que vous essayez chez votre opticien sont exposées avec ce qu’on appelle des calibres de présentation (des faux verres quoi), donc non traités.

Vous voyez où je veux en venir ?

Essayez-les devant un écran d’ordinateur ou regardez autour de vous dans le magasin. Vous voyez des reflets ? À mon avis oui !

NB : Pour les grosses corrections, les hauts indices d’amincissement se fabriquent automatiquement avec des antireflets.

En effet, plus l’indice est haut, plus la lumière est réfléchie sur votre verre. Vous aurez donc automatiquement un traitement antireflet.

Quid des enfants ? C’est à ce moment précis que ça part dans tous les sens.

Untel vous dira que ça ne sert à rien, l’autre vous menacera de porter plainte si votre enfant perd la vue …

Si on appliquait simplement ce que l’on s’est dit depuis le début de l’article ?

Je ne vais pas conseiller à vos enfants ce que je ne vous conseille pas à vous ! Oubliez l’antireflet, il y a tellement d’autres priorités pour le choix des lunettes de ces petits êtres.

Pour faire court :

L’antireflet est un traitement très qualitatif !

Il faut toutefois avoir en tête qu’il n’est pas vital pour vos yeux, sauf en cas de nécessité comme vu plus haut.

Si vous ou votre enfant n’en a pas une trop grande utilité, il est plus important dans un premier temps de prioriser la vue au traitement qui engendre un certain coût supplémentaire.

Vous y voyez plus clair maintenant ?

 

To Do List

Demain, quand vous irez commander vos nouvelles lunettes que ferez-vous ?

Essayer les montures

Devant un écran d’ordinateur !! Comment ça vous ne pouvez pas ?

Pour un achat entre 100 et 500€ prenez le temps de demander à votre opticien de tourner l’écran vers vous ! Insistez un peu vous verrez.

Demandez autour de vous, à vos proches, « est-ce que tu portes un antireflet? »

Vous verrez qu’une fois sur deux, la personne sera incapable de vous répondre ! Paroles de retour d’expérience …

 

Voilà, merci pour votre attention, j’espère que cet article vous aura éclairé !

J’essaie d’être le plus objectif possible compte tenu de mon expérience en magasin.

Et surtout n’oubliez pas de partager l’article !

 

Mon OPTICIEN 2.0

Echangez avec votre opticien sur les reseaux sociaux

Suivre mon OPTICIEN